retour
Parvenir à l’excellence de l’impression à palette de couleurs fixe grâce à Asahi
06 Jan 2016

La réduction des coûts et l’amélioration de la qualité sont au cœur des préoccupations des propriétaires de marques et des détaillants. Aussi, tous s’intéressent au potentiel proposé par l’impression à palette de couleurs fixes et à ce qu’elle peut apporter aux grandes marques. Mais cela n’est pas aussi simple que d’aucuns le pensent. De nombreuses sociétés d’emballages souples soutiennent le concept, mais bien peu produisent effectivement cette solution à grande échelle.

Quels sont les avantages de l’impression à palette de couleurs fixe ?

L’avantage indéniable de ce procédé est la réduction des unités de gestion de stock (UGS) sur toute la chaîne d’approvisionnement. Pour les grandes marques, il n’est pas rare d’utiliser 30 à 50 tons directs pour une gamme de produits, ce qui se traduit par un stock important, une logistique plus complexe, et davantage d’achats et de ressources administratives... sans compter que cette liste est loin d’être exhaustive. En réduisant le nombre d’encres à un très bas niveau via une conception judicieuse du gamut de couleurs étendu, c’est l’ensemble de la chaîne d’approvisionnement qui en bénéficie, de la soumission du projet à sa fin de vie, en passant par la production, ce qui réduit les coûts à un minimum et augmente l’efficacité.

Plus important encore, la gâche est réduite sur toute la chaîne d’approvisionnement. On observe une moindre gâche de support lors des changements, ce qui diminue l’impact environnemental. De même, sur une presse flexo type, on utilise environ 15 litres de solvant pour chaque lavage de couleur. L’élimination de ces étapes réduit considérablement les COV, et de ce fait l’empreinte carbone de l’entreprise associée à la production. Sans compter qu’en étant en mesure de produire des emballages en plus petits lots, la gâche est moindre une fois que le produit devient obsolète ou impossible à vendre.

Mais les avantages ne se résument pas à la baisse des coûts et à la préservation de l’environnement, même si ces considérations restent importantes. Car quand bien même cela peut paraître très surprenant, l’avantage du passage au processus de la palette de couleurs fixe est bien l’amélioration de l’homogénéité d’impression. Chaque ton direct amené en presse s’accompagne en effet d’un risque de dérive de couleur et d’écart par rapport aux spécifications.

Les fabricants d’encres se targuent de proposer des encres qui répondent aux besoins des clients et des applications, mais il est clair que le risque de variation demeure. La pureté et la prescription de nombreux pigments des encres flexo varient en fonction de leur provenance, et il peut s’avérer difficile de reproduire précisément la formulation des encres. Les fabricants d’encres ont aussi tendance à mettre en place des réseaux mondiaux de fournisseurs afin de garantir leur approvisionnement, mais il en résulte que les encres peuvent d’autant plus fréquemment varier en presse.

Avec l’impression à palette de couleurs fixe, le conducteur de presse n’a pas à « ajuster » le ton direct pour obtenir la performance souhaitée. On sait parfaitement que les tons directs peuvent varier davantage que les couleurs de quadri standard fixes, ce qui exige une gestion constante. Avec les couleurs de quadri, il est en fait plus simple de contrôler la couleur. Naturellement, celles-ci ont aussi leurs inconvénients. Le détenteur de marque doit travailler plus et plus longtemps sur la palette de produits pour décider des couleurs et de ses spécifications. Et une fois celles-ci définies, plus question de revenir en arrière.

Mais les avantages sont aussi considérables. La performance de couleur de la marque perçue peut être supérieure en raison de la façon dont fonctionne le procédé d’impression à couleurs fixes. Comme la couleur est déposée en couches, à la différence d’un ton direct qui est simplement étendu depuis un cylindre unique, il est possible de parvenir à une bonne homogénéité de couleur, sans tache ou piqûre d’impression associée à la surimpression d’encre en couleurs multiples. Les impressions bénéficiant de l’ajout du orange, du vert et du violet (ou du bleu) sont plus vives. Le gamut de couleurs étendu permet en effet d’obtenir une image photographique aux couleurs vives et éclatantes.

En réalité, la partie vraiment passionnante de ce processus est la possibilité de combiner ces couleurs pour obtenir un emballage haut de gamme qui se distingue nettement des autres. Comme alternative, l’utilisation de la palette de couleurs fixe à quatre couleurs fait que seules quelques couleurs sont nécessaires pour réaliser le travail. La presse dispose alors d’un certain nombre de groupes d’impression redondants, qui peuvent être consacrés aux encres et vernis spécialisés tels que les vernis thermochromatiques, nacrés ou tactiles. Cela donne une impression simplifiée, même pour des conceptions complexes, et une opportunité pour améliorer la distinction et la valeur de l’emballage à un coût optimum.

L’exécution de l’impression à palette de couleurs fixe est moins onéreuse et peut réellement faire ressortir un emballage en rayon, pour un coût identique à celui de la méthode traditionnelle des tons directs.

Enfin, en termes d’atouts, il convient aussi de souligner la rapidité de mise sur le marché des nouvelles conceptions de produit. Lorsqu’un nouvel emballage apparaît dans le portefeuille d’une marque, les matériaux seront déjà sur site pour produire ces nouvelles conceptions d’emballages. Pour les propriétaires de marque, cela signifie de plus brefs délais d’exécution une fois que le projet atteint le stade de l’impression.

Pour résumer, le recours à l’impression à palette de couleurs fixe permet des économies cumulées sur toute la chaîne d’impression, du concept au consommateur, ce dernier ne devant pas être omis dans un marché hautement concurrentiel.

Quels sont les paramètres essentiels pour fournir un produit performant ?

Il est clair qu’il n’est pas simple d’obtenir une bonne impression flexo à palette de couleurs fixe. Chaque variable en salle de presse doit alors être considérée pour maintenir la cohérence et la qualité de l’impression.

D’abord et avant tout, le propriétaire de marque doit prendre l’affaire en main et convenir à l’avance de la conception et des spécifications de couleur. Les attentes du client doivent ensuite être gérées par l’atelier de flexo. Ce processus est assez long. Un effort significatif, et en fait une certaine flexibilité de la part des deux parties, sont indispensables à la réussite d’un programme sérieux à palette fixe. Par ailleurs, les avantages cumulés peuvent être considérables si chaque partie prenant part au procédé comprend le cadre de l’opération et les limites de ce qu’il peut et ne peut faire.

Un atelier de reprographie spécialisé doit également être impliqué. L’évaluation d’un travail d’impression à tons direct en cours, la décomposition d’une conception puis sa re-création en une solution efficace à palette de couleurs fixe exigent de nombreuses compétences. L’atelier de repro doit être en mesure d’élaborer le programme en toute confiance, et d’agir comme partenaire de l’imprimeur pour que l’ensemble de l’équipe fournisse un produit performant.

Il est aussi nécessaire de réaliser le profilage de la presse, et ce profil doit ensuite être validé. La presse doit aussi être vérifiée pour ce qui est de sa performance, caractérisée, et sa répétabilité doit être testée. Il serait en effet aberrant de commencer à imprimer correctement, puis de s’éloigner doucement au fil du temps du plan convenu du fait d’un décalage des couleurs. L’homogénéité sur le long terme est critique, et particulièrement délicate si l’atelier travaille en continu. C’est aussi là que le flexo entre réellement en concurrence avec la gravure sur le marché des gros tirages, et aussi avec le numérique sur le marché des petits tirages.

Le fabricant d’encres est aussi une des clés de la réussite. Naturellement, les meilleures marges obtenues avec les tons directs constituent un risque pour ces partenaires, qui peuvent se montrer réticents et refuser de s’impliquer dans un procédé modifié. Le volume de la demande d’encres pour palettes de couleurs fixes peut cependant être une proposition alléchante pour les fabricants qui comprennent la valeur de tous les partenaires de la chaîne d’approvisionnement, et la fourniture d’encres et de vernis homogènes peut permettre de générer une grande fidélité de la clientèle. Comme nous l’avons dit précédemment, la prescription d’encrage est essentielle pour la cohérence des couleurs, et elle doit être mesurée et re-mesurée à chaque livraison pour garantir le respect du procédé déterminé.

La plaque flexographique est la prochaine variable clé. Asahi Photoproducts a spécifiquement développé sa gamme de plaques flexographiques Pinning Top Dot pour tirer le meilleur parti possible de ce processus rentable qu’est l’impression à palette de couleurs fixes. Les plaques AWP-DEF, AFP-TOP et AFP-TSP intègrent la technologie Asahi Pinning Top Dot (PTD).

La plaque PTD génère des reproductions de couleurs vives haute qualité et des nuances qui s’effacent en fondu jusqu’à zéro. La technologie PTD permet l’utilisation d’une pression d’impression « par effleurement », ce qui garantit une répétabilité constante de l’impression au cours d’un tirage de production et évite tout dépôt excessif d’encre ou accumulation sur la plate. Une fois encore, ces propriétés améliorent la cohérence du système à palette de couleurs fixe. La technologie Pinning Top Dot assure aussi un encrassement réduit dans les tons moyens sur un tirage d’impression, ce qui représente des économies supplémentaires pour l’imprimeur, qui peut alors espacer les intervalles de nettoyage et augmenter le taux d’occupation de la presse. La technologie PTD est fournie par une solution à plaques, qui s’adapte aisément dans les environnements d’impression flexo large bande et bande étroite existants sans qu’aucun investissement supplémentaire en équipement ne soit nécessaire. Les plaques Pinning Top Dot affichent aussi une très bonne compatibilité avec les solvants et encres aqueuses et UV couramment utilisés sur film et papier. L’imprimeur peut s’appuyer sur cette flexibilité pour réagir à l’évolution des besoins du marché tout en conservant un environnement de travail rentable et durable.

Nous pouvons citer comme exemple de cette belle réussite de la qualité offerte par les plaques Asahi PTD les prix décernés à cette solution par la FTA Afrique du Sud lors de la cérémonie des récompenses. Des emballages imprimés avec la plaque AFP-TOP se sont vus récompensés pour la seconde année consécutive de la récompense « Best of Show », et ils ont reçu la récompense d’or dans deux autres catégories. Les juges ont commenté leur choix de la façon suivante : « Aussi proche de la perfection que vous pouvez l’être ».

Enfin, pour ce qui est des critères clés, tous les paramètres usuels susceptibles d’engendrer une variabilité du processus doivent être évalués - les cylindres anilox doivent faire l’objet de mesures pour vérifier leur conformité avec les spécifications et leur performance volumétrique réelle, l’usure des racles doit être surveillée et les conditions environnementales de l’atelier enregistrées et gérées, car température et humidité doivent rester correctes en permanence.

On peut avoir l’impression que l’imprimeur doit affronter une liste de variables pour délivrer le point parfaitement imprimé, mais avec l’avènement de l’impression à palette de couleurs fixes et des technologies complémentaires, telles que la technologie Asahi Pinning Top Dot, il est dès à présent possible d’offrir la performance d’impression flexographique de demain. Pour ceux qui acceptent d’investir dans une infrastructure adéquate, d’adopter les meilleures pratiques et technologies, les bénéfices sont largement supérieurs aux risques.

Les informations fournies dans cet article ont été recueillies en collaboration avec un des grands imprimeurs britanniques spécialistes de l’emballage souple par impression à palette de couleurs fixe, qui tient à rester anonyme.

Par Dieter Niederstadt

--FIN--

Image captions

  • Image 1: 4C – Low press productivity, good spot colours but dull image with 4C separation
  • Image 2: 7C – High press productivity, good spot colours and brilliant images with a 7C separation
  • À propos d’Asahi Photoproducts

    Asahi Photoproducts est une filiale d’Asahi Kasei Corporation, société fondée en 1971 et qui a son siège européen en Belgique. Asahi Photoproducts est l’un des pionniers du développement de plaques photopolymères flexographiques. À travers la création de solutions flexographiques de haute qualité et par son effort d’innovation continue, l’entreprise ambitionne de faire progresser l’imprimerie dans le respect de l’environnement.

    Contactez-nous : info@asahi-photoproducts.com
    x
    Download
    x
    Video